Вход

прагматические параметры экспрессивности газетного репортажа

Рекомендуемая категория для самостоятельной подготовки:
Курсовая работа*
Код 157805
Дата создания 2007
Страниц 24
Источников 24
Мы сможем обработать ваш заказ 20 октября в 12:00 [мск]
Файлы будут доступны для скачивания только после обработки заказа.
340руб.
КУПИТЬ

Содержание

Chapitre 1 : caracteristiques linguistiques et compositionnelles d’un texte de presse.

1.Definition du texte.

2.Unites compositionnelles du texte dans la presse.

3.Especes des textes : monologue \ dialogue.

4.Genres des textes.

5. Reportage comme genre de publicite.

6. Le role des masse-medias dans la societe.

Chapitre 2 : L’analyse des particularites linguistiques dans la composition d’un reportage de presse.
1. Particularites morphologiques.

2. Particularites lexicales.

3.Particularites syntaxiques.

4. Particularites stylistiques.
Chapitre 3 : Parametres dit « pragmatiques » de l’expressivite d’un reportage de presse.
1. Reportage d’information.

2. Reportage d’un sujet de sport.
3. Conclusion.
Bibliographie ;
Liste des articles etudies.

Фрагмент работы для ознакомления

III.1. Reportage d’information.

Prenons un des articles choisis, dont le sujet concerne la politique et sert à informer le lecteur sur le rôle des humanitaires en Irac. En « angle » de l’article l’information essentielle est donnée sous une forme courte et serrée. En Irac, les ONG ( Organisations Non Gouvernementales ) autant que les civils, se retrouvent sous le danger des groupes armés terroristes. Il arrive que les humanitaires payent de leur vies le prix de leur présence dans ce pays.
Comme il etait déjà dit, le reportage relève le sujet politique mais son but est d’informer le lecteur sur la situation des membres des ONG en Irac.
L’article, paraît-il, est un exemple de la représentation du matériel dite classique : une information essentielle, présentée en quelques phrases au début, donne une vision du problème d’une façon générale.
Des étapes du developpement qui suivent servent à :
décrire le situation d’une manière plus détaillée
développer des idées qui en découlent, dans leur succession logique.
la voix de l’auteur se fait entendre, elle aussi, à travers l’expressivité des expréssions, ainsi qu’à travers des propos qu’il fait.
Tout cet acheminement des faits décrits aboutit à la conclusion, construite des questions réthoriques, qui déclenchent la refléxion sur le sujet de l’article.
Adressons-nous encore une fois à la définition du pragmatique pour en faire une idée et analysons l’article du point de vue de son aspect pragmatique.
En premier lieu, c’est la valeur active, qui tient compte.
Dans cet article, on le voit bien. Déjà l’  « ONG » prevoit un rôle actif, le désir et la volonté d’agir. C’est, alors, déjà le choix du sujet qui revèle l’aspect pragmatique du reportage.
Deuxièmement, côté pragmatique conçoit l’emploi des particularités stylistiques dans le but de montrer toutes les subtilités expressives d’une action telle qu’elle est.
Une fois commencer à parler des valeurs stylistiques, arrêtons-nous là en nous appuyant sur le texte de l’article.
L’abbréviation est très présente dans le texte de l’article : ONG, MSF, MDM.
Le titre comporte déjà l’élément du lexique expréssif : « Les humanitaires, cibles politiques en Irac » - « cible » a sa nuance imaginative.
Du point de vue du syntaxe, la phrase du titre ne comporte pas de prédicat. Ce type nominatif produit l’impression d’une déclaration. Ces quelques mots ( il n’y en a que quatre) éxpriment déjà l’idée du reportage sous cette forme serrée. De cette sorte, le developpement du sujet est concentré dans quelques mots. Un bon choix du lexique, est, alors, très important pour une réussite expressive.
N’allons pas quitter le sujet du lexique et donnons-en quelques exemples de l’emploi de certaines unités. Ainsi, « terrifié », « abattu », « influencer » sont des moyens verbaux, exprimant une action transformante – ce qui est propre au reportage dit « pragmatique ».
Enfin, le lexique de guerre est reprisentatif, lui aussi, et contribue à une perception très vive et active du texte : « groupes armés terroristes », « attentat », « force belligérantes », « victime ».
L’emploi des préfixes est aussi propre à ce genre du reportage :  

insécurité,
confrère,
remettre en question,
rétablir,
Une nuance de répétition se fait aussi voir dans le texte : «  à chaque instant ; « remettre en question ( prefixe « re »).
Etablir = rétablir.
Cette répétition sert à accroître l’intensité émotionnelle.
« ...ne sont pas en train de payer le prix...». « Etre en train de faire qch » est une expression, appartenant plutôt à la langue parlée.
Les unités lexicales, telles que « decideur », « limiter », « tenter », « installer », « renoncer », « défence » ont vraiment un sens de transformation qui est propre, comme il était dit, au caractère pragmatique du reportage.
L’emploi des antonymes est aussi significatif à l’expressivité du texte : (paix – guerre, combattant – non-combattant, puissant – impuissant).
Le langage parlé fait partie de l’expressivité du texte : « se bafouent » en est un exemple.
« Globale, énorme » pourrait être des exemples d’emploi d’hypérbole et contribuent par leur valeur expressive à une intensité des émotions.
Le lexique politique : « convention, loi internationale... » pourrait être suivi de beaucoup d’autres exemples, qui, bien évidemment, sont propres à un tel genre du reportage informatif.
La question réthorique est largement employée dans l’article, surtout à sa fin ;
Dans l’ensemble des questions qui se succèdent, on voit bien le confrontement des idées, tout choix différent, que le lecteur peut faire, bien que la position de l’auteur soit tout à fait évidente. Une sorte d’antithèse s’y fait voir : « Continuer à risquer la vie des humanitaires ? \ Renoncer à travailler dans des environnements terroristiques ? « Continuer à risquer » ou «  renoncer » - c’est là où est la problématique, dont le developpement previent le choix d’une décision digne.
De cette sorte, la morphologie, le lexique, la question réthorique en tant qu’un moyen stylistique servent au même but : donner la déscription juste du fait, dont l’auteur parle, où l’expressivité du style est un moyen d’informer ses lecteurs de la façon meilleure.

Une langue imagée de l’article consacré à Angéls, le plus grand costumier du monde, saute aux yeux dès la Une ( la première page de l’article ), ainsi que l’image de Scarlette. Toute l’expressivité du style se fait voir depuis ce que l’on appelle « angle » de l’article : «  une véritable caverne d’Ali Baba »
« Caverne » est une preuve de l’emploi de la langue parlée dans la presse. « Caverne d’Ali Baba » - est une métaphore, autrement dit, une comparaison cachée. Le lecteur n’a aucune peine de s’imaginer la richesse des habits, dont Angels possède. et d’y croire. C’est un tout petit texte, placé à l’angle de l’article, informe d’une façon courte et imagée sur le lieu de boutique, sur la richesse des vêtements, sur la personnalité d’Angels aussi.
La suite de l’article developpe, pas à pas,le sujet. Dans le genre descriptif le reporteur nous décrit cet endroit éloigné de Londres. Les détails se dessinent au coursdu developpement.
Le futur, le passé et le présent des verbes employés...tout un melange – servent à créer une ambiance de présence dans ce quartier de Londres où l’action se passe.
Le melange de la langue parlée, l’emploi du syntaxe divers font le lecteur « assister » aux évenements qui se déroulent.
L’information donnée est condencée dans très peu de phrases. Nous nous sommes informés tout de suite sur les nouvelles cinématographiques, sur la variété des habits, que le costumier propose, et dont la richesse est décrite par l’ennumération. Sans un passage évident, le journaliste nous raconte en quelques phrases l’histoire d’Angels. Des faits de sa biographie sont annoncés dans une manière narrative.
De cette sorte, déjà les styles représentent un melange. Sur une toute petite demi-page est un mariage réussi des styles : descriptif (d’abord) et narratif un peu après.
L’élément de l’interview est une étape suivante de cet article. Il parait, que le lecteur ne réussit même pas à reprendre le souffle, avant qu’un nouveau procédés stylistique n’apparaisse. L’emploi du lexique étranger semble naturel dans l’article, puisqu’il s’agit d’un metteur en scène de l’origine anglophone.
Ainsi, la composition de l’article ressemble plutôt à la « pyramide inverse ». « L’affiche », concernant la richesse des vêtements est suivie après par la biographie du grand costumier.
De cette sorte, ce reportage se différencie du précedent par la façon de présenter l’information, bien que les procédés stylistiques restent les mêmes.

Reportage d’un sujet de sport.
Le sujet sportif est très souvent présent sur les pages de la presse. Ol parait naturel, que ce type de reportage a ses caractéristiques, qui ne sont propres, qu’à lui.Prenons en exemple un article consacré à la victoire d’une équipe de footballeurs Monégasques. La description de ce match est est à remarquer. Des repères essentiels du texte sont écrits en gras, afin que le lecteur puisse saisir l’histoire dès le début. Essayons de voir de plus près comment cet article est composé.
L’article est partagé par des paragraphes :
« Les staticiens » 
« Jeu solide et très ambitieux » 
« Evaluer les avantages fisquaux ».
L’examen des titres des paragraphes permet d’en faire quelques propos :
Dans le premier il s’agira d’une vision sur la rencontre des footballeurs, 
« Jeu solide et ambitieux » est déjà une déscription remarquable de la rencontre. Le lecteur peut, alors, s’attendre à des details développés.
Le dernier « évaluer les avantages fisquaux »fait penser à toute autre tournure du sujet, différent de celui de sport.
En premier lieu, faisons notre attention au lexique du premier paragraphe et voyons, s’il y a une différence avec la langue des autres reportages. Dès lepremier regard, on remarque l’emploi des abbréviations : AEK, AS, LFP ( Ligue de football professionnel ), FFF ( Fédération Française de football ), UCPF (Union des clubs Professionnels )...Nous pouvons conclure, alors, que dans un reportage sportif l’abbréviation est très largement employée. Ce qu’il y a aussi de remarquable, c’est, bien évidemment, l’emploi des chiffres ( pour le score ). Le premier paragraphe, parait-il, n’abonde pas en lexique spécial (proféssionnel ).
En revanche, le style de l’écriture est significatif. La langue de l’article est riche en lexique de la valeur expréssive :

« ...les staticiens les plus austères » 
« ...n’avaient jamais battu... » 
« ...le cruel manque... »
« ...bouleversé... »
« ...une victoire pleine de panache... »
« ...la plus préstigieuse des coupes... »

Bien que leToutes ces expressions citées font penser à l’hypérbole, par l’intensité des émotions, qu’elles expriment. L’étonnement poussé l’extrème, est exprimé par le conditionnel passé des verbes. L’introduction de l’interview dans le texte de l’article est aussi une façon de conquérir le lecteur. ( le temoignage d’un supporter du match ).
L’emploi de la langue parlée rend le texte de l’article encore plus attirant et captive son imagination :

(« ...il y avait une marge.. ! »)
(« ...vingt bonnes minutes... »)
(« ...ont tapé un jour dans un ballon... »)
Bien que le lexique sportif ne soit pas présent sur chaque ligne de reportage, le texte en comporte, quand-même, assez d’unités. Ainsi,
« équipe » 
« ballon »
« confrontation »
« finale »
«  club »
« coupe »
« victoire »
« taper dans un ballon »
sont employés par le journaliste.

« Principauté »
« but »
« signer un doublé »
« leader »
« un total »
« champion »
«  terrain »
est un lexique professionnel qui se retrouve dans des lignes du deuxième paragraphe. Pareil à la partie précedente, la langue ne manque pas de son expréssivité. Citons en exemple : 
« ... un jeu solide... »
« ...très ambitieux... »
« ...la tourmente... »
« ...le départ houleux... »
« ...tempête administrative... »
Il n’est pas douteux, que talent du journaliste attire et « saisit » l’attention et la curiosité du lecteur.
« Tempête administrative, qu’a traversé le club » est un cas d’emploi de la métaphore, qui a bien trouvé sa place et a enrichi la langue du reportage.
La langue parlée enrichit, dans cette partie aussi, la parole du journaliste et contribue, de cette sorte, à la teneur expressive du texte :
« ...se tirer dans des pattes au dehors... »
« ...il est clair que... »
« propulser vers l’avant... » L’hypérbole se fait voir de nouveaudans ce paragraphe :
« ...les plus difficiles... »
« ...le plus gros point positif... »
et fait partie organique du lexique de la valeur expressive. Un extrait à la fin de ce paragrapheest un exemple du discours direct. Ce temoignage sous forme d’interview produit l’effet du rapprochement du lecteur aux faits décrits.
Bien que la troisième partie de l’article relève un autre sujet, différent de celui de sport, les mêmes particularités dans l’emploi du lexique s’y font voir.
La langue parlée est aussi employée :

« ...respire sur le plan sportif.. »
« ...en coulisses ses démêlés ne sont pas terminés... »

« ...injustice incroyable... » est aussi un bon exemple de l’emploi du lexique expressif.
Ajoutons en conclusion, que le reportage a des moyens différents dans la présentation d’un sujet. Ceci dit, il est à noter, qu’il y a, quand-même, des particularitéscommunes pour l’écriture d’un article. C’est selon le sujet choisi que le journaliste « selectionne » des procédés stylistiques et la structure compositionnelle de son reportage. Son talent et son intuition littéraire l’aide à y réussir.
Conclusion

Nous sommes tellement habitués à analyser, synthétiser, commenter, que nous rencontrons parfois des difficultés à adopter une approche autre qu’intellectuelle. Redescendre d’un étage pour faire appel à notre senti peut nous perturber plus que nous ne l’imaginons. Tout le travail consiste en effet à trouver la bonne distance entre soi et son sujet. A en être ni trop proche (et pleurer avec lui, pour ne pas le noyer dans un verre de bon sentiments ; n’est pas parce que vos sens sont en alerte que vous perdez tout discernement ), ni d’en être trop loin.
Dans le reportage, il faut désapprendre à réfléchir avant d’écrire, trouver une forme d’écriture spontanée. Il faut tenter de retrouver les bonnes vieilles habitudes acquises : celles du récit, de la narration.
Comme n’importe quel autre travail, le journaliste s’empreigne suffisamment de la préparation pour savoir où chercher, où regarder, quoi privilégier. Ce que l’on pense du sujet ne correspond pas à ce que l’on trouve sur le terrain.
Il faut se faire résonner avant de faire raisonner. La bonne mécanique est celle qui conduit des impressions/sensations aux sentiments, puis à la réflexion.
Juste de restituer la réalité, de prendre les gens tels qu’ils sont, la vie comme elle vient.
Des milliers d’informations nous assaillent chaque jour et il nous est impossible de toutes les intégrer. Notre cerveau passe son temps à éliminer ce qui ne vaut pas la peine d’être stocké. Comment procède-t-il ? Il fait le tri en obéissant à ce qu’on appelle les lois de proximité géographiques, chronologiques, psychoaffectives et enregistre prioritairement ce qu’il connaît déjà, qui le concerne, le touche.
Si l’on tient compte des données, le reportage est sans doute le genre journalistique le plus lu, le plus apprécié. Mais il est également le plus difficile à réaliser. Le reportage se situe à l’opposé du papier dit " intello ". Il prend sa source sur le " terrain ", intègre des éléments vécus, vus, entendus, sentis, des témoignages, des propos recueillis, etc. Il aborde le sujet " par " tous les sens, entraîne le lecteur dans un récit " comme s’il y était ".
Bibliographie
1. В.Г. Кузнецов.
Функциональные стили современного французского языка. М.,ВШ,1991, с. 19-31, глава 2 с. 34-110. 2. Г.Я. Солганик. Стиль репортажа. М.,МГУ, 1970 3. В.Н.Вакуров,
Н.Н.Кохтев,
Г.Я. Солганик. Стилистика газетных жанров. М., ВШ, 1978 4. Я.Г. Синицына. Прагматические параметры экспрессивности газетного дискурса. Дис_канд. филол. наук. М., МГЛУ 1993 – зал диссертаций. 5. И.Н. Оксенова. Коммуникативно-прагматические особенности спортивного репортажа. Дис. канд. филол. Наук. М., МГПИИЯ им. Н Тореза, год - ? зал диссертаций. 6. А.А. Барчинов. Клише и штампы в языке английской газеты. КД. МГПИИЯ им. М. Тореза. М.., Ь 1981- зал диссертаций. 7. Е.С. Батурина. Лингвотекстовые особенности речевого жанра «газетная информационная заметка», М., КД. МГЛУ, 1994 8. Н.А. Заигрина. Лингвистические особенности печатного интервью как типа текста. КД. М. МГПИИЯ им. М. Тореза 1988 9. Т.П. Иванова. К описанию структуры газетного текста/ Сб. науч. трудов МГПИИЯ им М. Тореза, вып. 84, М., 1974, с. 9? 10.Е.И.Иванчикова. Синтаксические примеры разговорной речи в современной публицистике Русский язык в начальной школе, 1965, № 4, с ? - ? 11. Н.В. Заненко. Лексико-грамматическая специфика газетно-публицистического стиля речи. Дисс… канд. филол. наук М., МГЛУ, 2004 – 167 с. 12. Р.А. Матвеев. Речевой жанр «Публицистическая полемика» и его лингвотекстовые особенности. Дисс…. Канд. филол. наук. М, МГЛУ, 2001. – 138 с. 13. А.В.Степаненко. Лингвокогнетивные особенности функционирования метафоры в политическом дискурсе. Дисс…. Канд. филол. наук. М., МЛГУ, 2001. – 227с. 14. Bodinier C. La presse et la langue francaise/ Vie et langage, 1966, № 162 c.... –..., p. 190 – 192. 15. Letourneau D. Le sport et quelques mots pour le dire. P., 1994 16. Pusheu R. Clé pour le français dans le monde, 1965, № 31, p. 18-22
Liste des articles étudiés.
Angels, le plus grands costumier du monde. Et si vous passiez la robe de Scarlett O’Hara ? (Reportage)
Les Humanitaires, cibles politiques en Irak. (Le monde)
Après la France, Monaco brille sur la scène européenne. (Aujourd’hui)
Menace sur l’Asie Centrale. Cinq Républiques en quête d’eau. (Reportage)
L’actualité démange les artistes de l’image. (Culture)
Le XV de France aborde le moment de vérité avec un denier succès. (Aujourd’hui)
L’Afrique cherche ses mots pour dire les drames du continent. (Culture)
Les sinistres méthodes font leur réappartion. (Courrier international № 640)
24

Список литературы

Bibliographie
1. В.Г. Кузнецов.
Функциональные стили современного французского языка. М.,ВШ,1991, с. 19-31, глава 2 с. 34-110.
2. Г.Я. Солганик.Стиль репортажа. М.,МГУ, 1970
3. В.Н.Вакуров,
Н.Н.Кохтев,
Г.Я. Солганик. Стилистика газетных жанров. М., ВШ, 1978
4. Я.Г. Синицына.Прагматические параметры экспрессивности газетного дискурса. Дис_канд. филол. наук. М., МГЛУ 1993 – зал диссертаций.
5. И.Н. Оксенова.Коммуникативно-прагматические особенности спортивного репортажа. Дис. канд. филол. Наук. М., МГПИИЯ им. Н Тореза, год - ? зал диссертаций.
6. А.А. Барчинов.Клише и штампы в языке английской газеты. КД. МГПИИЯ им. М. Тореза. М.., Ь 1981- зал диссертаций.
7. Е.С. Батурина.Лингвотекстовые особенности речевого жанра «газетная информационная заметка», М., КД. МГЛУ, 1994
8. Н.А. Заигрина.Лингвистические особенности печатного интервью как типа текста. КД. М. МГПИИЯ им. М. Тореза 1988
9. Т.П. Иванова.К описанию структуры газетного текста/ Сб. науч. трудов МГПИИЯ им М. Тореза, вып. 84, М., 1974, с. 9?
10.Е.И.Иванчикова.Синтаксические примеры разговорной речи в современной публицистике Русский язык в начальной школе, 1965, № 4, с ? - ?
11. Н.В. Заненко.Лексико-грамматическая специфика газетно-публицистического стиля речи. Дисс… канд. филол. наук М., МГЛУ, 2004 – 167 с.
12. Р.А. Матвеев.Речевой жанр «Публицистическая полемика» и его лингвотекстовые особенности. Дисс…. Канд. филол. наук. М, МГЛУ, 2001. – 138 с.
13. А.В.Степаненко.Лингвокогнетивные особенности функционирования метафоры в политическом дискурсе. Дисс…. Канд. филол. наук. М., МЛГУ, 2001. – 227с.
14. Bodinier C.La presse et la langue francaise/ Vie et langage, 1966, № 162 c.... –..., p. 190 – 192.
15. Letourneau D.Le sport et quelques mots pour le dire. P., 1994
16. Pusheu R.Cle pour le francais dans le monde, 1965, № 31, p. 18-22

Liste des articles etudies.
1.Angels, le plus grands costumier du monde. Et si vous passiez la robe de Scarlett O’Hara ? (Reportage)
2.Les Humanitaires, cibles politiques en Irak. (Le monde)
3.Apres la France, Monaco brille sur la scene europeenne. (Aujourd’hui)
4.Menace sur l’Asie Centrale. Cinq Republiques en quete d’eau. (Reportage)
5.L’actualite demange les artistes de l’image. (Culture)
6.Le XV de France aborde le moment de verite avec un denier succes. (Aujourd’hui)
7.L’Afrique cherche ses mots pour dire les drames du continent. (Culture)
8.Les sinistres methodes font leur reappartion. (Courrier international № 640)
Пожалуйста, внимательно изучайте содержание и фрагменты работы. Деньги за приобретённые готовые работы по причине несоответствия данной работы вашим требованиям или её уникальности не возвращаются.
* Категория работы носит оценочный характер в соответствии с качественными и количественными параметрами предоставляемого материала. Данный материал ни целиком, ни любая из его частей не является готовым научным трудом, выпускной квалификационной работой, научным докладом или иной работой, предусмотренной государственной системой научной аттестации или необходимой для прохождения промежуточной или итоговой аттестации. Данный материал представляет собой субъективный результат обработки, структурирования и форматирования собранной его автором информации и предназначен, прежде всего, для использования в качестве источника для самостоятельной подготовки работы указанной тематики.
© Рефератбанк, 2002 - 2020